Aussi absurde que cela puisse paraître, une demande polie est souvent le moyen le plus simple d’accéder à votre ordinateur. Dans le cadre de ces demandes, les intrus fournissent d’innombrables prétextes pour vous convaincre de leurs bonnes intentions : du dépannage technique aux enquêtes sur la cybercriminalité. Apprenez les astuces des fraudeurs et pourquoi vous ne devez jamais leur faire confiance.

Faux support technique

Un jour, vous recevez un appel : la personne sur l’autre ligne se présente comme un spécialiste du support technique pour une grande entreprise de logiciels et s’adresse même à vous par votre nom complet. Le problème ? L’entreprise aurait découvert que votre ordinateur présentait de graves problèmes qui devaient être résolus dans les plus brefs délais. Vous devez installer un utilitaire spécial et donner à l’appelant un accès à distance à votre ordinateur. Qu’est-ce qui peut mal tourner ? Dans le meilleur des cas, le prétendu employé de soutien effectuera une sorte de dépannage et vous facturera ensuite une jolie somme d’argent, comme l’ont fait il y a quelque temps certains escrocs indiens rusés. Une fois l’accès à distance établi avec succès, les escrocs installent des logiciels inutiles sur l’ordinateur cible et vous font ensuite payer pour le dépannage apparent. Les clients du fournisseur britannique BT ont été moins chanceux : des criminels ont volé leurs données financières et ont tenté de dérober de l’argent sur leurs comptes. Curieusement, dans de nombreux cas, les victimes des fraudeurs avaient auparavant connu de réels problèmes de connexion et s’étaient tournées vers leur fournisseur d’accès pour obtenir de l’aide. Cependant, vous vous retrouverez assez souvent en contact avec les fraudeurs. Par exemple, lorsque vous recherchez en ligne une solution à un problème réel et que vous tombez plus ou moins accidentellement sur un faux site web. En outre, les fraudeurs peuvent prétendre qu’un de vos abonnements a un besoin urgent d’être renouvelé, mais que l’installation nécessite l’aide d’un support technique.

Ouverture de la police 

Certains escrocs vont même plus loin et imitent les policiers qui ont besoin d’aide dans la chasse aux cybercriminels. Les agents prétendront que des messages frauduleux ont été envoyés depuis votre ordinateur et vous demanderont ensuite d’accéder à votre ordinateur et dans certains cas même à votre banque en ligne soi-disant pour attraper les fraudeurs. Mais si vous cédez à la pression et permettez aux escrocs d’accéder à votre ordinateur et compte bancaire en ligne, ils vont certainement piller le compte bancaire. En outre, les fraudeurs joueront leur rôle jusqu’au bout, en laissant croire que votre contribution active et le transfert d’argent sont ce dont ils ont besoin pour attraper les criminels. Les menaces ne sont pas la seule ruse utilisée par les escrocs. Certains d’entre eux attirent également leurs victimes dans le piège en leur promettant de l’argent facile. Par exemple, l’année dernière, la Commission fédérale du commerce des États-Unis était une couverture populaire pour les criminels. De faux employés ont promis aux victimes qu’elles seraient remboursées pour l’argent qu’elles avaient dépensé pour le dépannage incorrect par une soi-disant société d’assistance technique avancée. Ils étaient simplement censés donner aux escrocs l’accès à leur ordinateur. Un tel programme de remboursement de l’argent volé existe bien, mais les employés de la FTC n’ont jamais personnellement appelé les victimes. Et ils n’ont jamais demandé l’accès aux équipements des utilisateurs. Ils ont simplement envoyé aux utilisateurs des instructions écrites par e-mail, expliquant étape par étape comment les utiliser. La Commission fédérale du commerce n’a pas révélé ce que les escrocs ont fait exactement après avoir accédé aux ordinateurs cibles. Leurs employés se sont contentés de donner des instructions générales sur ce que les escrocs pouvaient préparer . Convaincre les utilisateurs de faire des achats inutiles, de voler des informations personnelles ou d’installer des logiciels malveillants sur les machines.

Qui peut bénéficier d’un accès à distance sécurisé ?

Fondamentalement, vous ne devez accorder l’accès à distance à personne. Dans la plupart des cas, le personnel d’assistance technique peut résoudre votre problème par téléphone ou par courrier électronique. Même la police ne vous demandera jamais de fouiller votre ordinateur à distance. Si vous êtes effectivement soupçonné d’un crime ou de complicité d’un crime, il est plus probable qu’ils vous rendent visite en personne avec un mandat de perquisition. Si vous avez contacté le service d’assistance technique d’une entreprise à laquelle vous faites entièrement confiance et que vous avez un problème que vous ne pouvez pas résoudre seul et pour lequel la seule solution est l’accès à distance, alors vous devriez envisager de faire une exception et d’accorder l’accès à distance. Mais s’in y un appel venant de nulle part demande d’accéder à votre ordinateur, il faut le raccrocher au plus vite possible. Notez le numéro de l’appelant et recherchez-le sur Google. C’est sure qu’il y se trouve des informations sur les arnaqueurs sur Internet. Si les numéros de téléphone ne sont pas déjà enregistrés, ajoutez-les à une base de données des numéros de fraude et de spam. Ainsi, vous pouvez avertir à temps les autres utilisateurs de la fraude et les aider à ne pas tomber dans le piège des criminels.